Faites de la saison des jeunes chasseurs un succès

2019-08-21
Faites de la saison des jeunes chasseurs un succès

La saison des jeunes chasseurs est sur le point de commencer un peu partout au pays. Alors que cette période est idéale pour tuer un chevreuil dans ses comportements rituels d’été, et avant que ne commence la folle saison du rut, s’assurer que vos jeunes chasseurs profitent bien de leurs prises de chasse doit être l’objectif de votre voyage de chasse. En plus de nous assurer de recruter de nouveaux chasseurs, assurons-nous que leurs premières prises soient réalisées d’une façon qui rendra notre héritage de chasse attrayant pour eux.

Chassez le chevreuil et non des trophées

Les chasseurs qui initient de nouvelles personnes à la chasse oublient parfois que celles-ci ont très peu d’expérience en forêt. Essayez de vous rappeler votre enthousiasme à la vue d’un chevreuil à seulement quelques mètres de vous. Peut-être ressentez-vous encore cet enthousiasme chaque fois que vous allez en forêt, mais, si vos nerfs se sont habitués à la tension de chasser et que vous ne ressentez plus cette décharge électrique à la vue d’un jeune buck (button buck) se trouvant à votre portée, assurez-vous que vos jeunes chasseurs puissent ressentir ce plaisir.

Un nouveau chasseur aura plus de plaisir d’être exposé à de jeunes bucks que de rester assis au-dessus du « lit » d’un gros buck et de ne rien voir. Faites l’objectif de votre voyage de chasse celui de voir la nature avec les yeux d’un chasseur, et non pas d’ajouter une autre ligne dans un livre des records quelque part. Vos chances de succès augmentent alors considérablement, tout comme la probabilité que votre nouveau chasseur prenne goût à la chasse.

Mettez l’accent sur le confort

Cela est particulièrement vrai pour les jeunes chasseurs. Même les chasseurs d’expérience ont parfois de la difficulté à vivre une longue attente. Le mauvais temps ou le peu de déplacements animaliers ne feront qu’empirer cette situation. Pour les jeunes chasseurs, pensez à utiliser une cache plutôt qu’un mirador. Ils pourront ainsi devenir agités sans risquer d’être vus, et s’ils doivent s’allonger pour se reposer un moment, le sol est nettement plus sécuritaire que s’il s’appuyait sur vous dans un mirador à échelle.

Plus ils seront confortables, moins vous risquez d’entendre la version pour la chasse de « Est-ce qu’on est arrivés, là? » Rien ne remplace le temps passé en milieu de chasse lorsque vous remplissez une vignette, mais si vos jeunes chasseurs ne souhaitent pas rester en forêt en raison de l’inconfort; vous pourriez avoir de la difficulté à les y emmener à nouveau ultérieurement.

Laissez-les diriger le voyage de chasse

Il s’agit d’un voyage de jeunes chasseurs. Laissez-les prendre le contrôle de l’expérience. S’ils désirent tirer sur un chevreuil, vous préférerez qu’ils le fassent, à condition que ce soit permis; laissez-les donc prendre leurs décisions. S’ils désirent quitter le site après une série d’heures improductives, évaluez la situation. La même chose s’applique dans d’autres cas : nous avons tous été récalcitrants à un certain type de nourriture ou d’activité que quelqu’un souhaitait si ardemment nous faire aimer que nous en sommes devenus profondément dégoûtés.

Laissez la jeunesse faire partie de la planification. Laissez-la prendre des décisions sur les gestes à poser. Leur appropriation du temps passé avec vous aura beaucoup plus de valeur que le résultat de la chasse.

Après tout, le travail du chasseur d’expérience vise autant à accueillir un nouveau chasseur dans un groupe que de l’aider à remplir une vignette de chasse.